Non-prolifération Nucléaire et désarmement

Abrustung

Le département fédéral des affaires étrangères (DFAE) écrit sur son site concernant le "Désarmement et la non-proflifération":

"La politique suisse de maîtrise des armements et de désarmement a pour but la sécurité nationale et internationale avec un niveau d’armement le plus bas possible dans le monde. Sur le plan international, la Suisse s’emploie à prévenir la diffusion des armes de destruction massive en particulier (non-prolifération) et à les éliminer totalement (désarmement)."

Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, signé par la Suisse en 1967, demande dans son article VI, que tous les états doivent s’engager pour éliminer les armes nucléaires, ce qui est valable pour les 5 puissances nucléaires (P5) USA, Russie, France, Angleterre et Chine. Malheureusement tous les états avec armes nucléaires (Inde, Pakistan, Israel, Corée du Nord) n’ont pas signé le Traité et le P5, dans une conférence sur le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, a jusqu’à présent refusé de s’y soumettre et au contraire même, modernise leur arsenal nucléaire. La Suisse et beaucoup d’autres nations s’engage aujourd’hui avec une grande pression pour un monde sans armes nucléaires.

Aussi bien l’engagement de la Suisse pour ce but est important et salué, l’on a besoin de la pression des populations des états nucléaires et de la grande majorité des états non-nucléaires. Ici le travail des organisations non-gouvernementales (ONG) est absolument essentiel. La section suisse des médecins pour empêcher une guerre nucléaire "International Physicians for the Prevention of Nuklear War (IPPNW), www.ippnw.ch" est par exemple active dans ce domaine, mais aussi dans le mouvement "Basel Peace Office, baselpeaceoffice.org" fondé le 16 avril 2012. Les deux organisations sont souvent en contact avec le DFAE concernant cette affaire importante.

Basel Peace Office

Programmes du Basel Peace Office

Alyn Ware: enseignant pour la paix

Autres liens importants