Fédéralisme… Subsidiarité… et la Suisse

Fédéralisme suisse

Le site internet ch.ch explique:

Ch ch
 
 
Définition
Le fédéralisme est une forme d’organisation de l’Etat où le pouvoir est reparti entre un Etat central et des Etats fédéraux. Les lois de l’autorité centrale s’appliquent dans toute la Nation, tandis que celles des Etats fédéraux uniquement sur le territoire de ces derniers. Ces Etats fédéraux jouissent, selon le pays, d’une autonomie plus au moins large.

 

 
Compétences
La Confédération est compétente uniquement dans les domaines qui lui ont été expressément conférés par la Constitution fédérale. Toutes les autres tâches (par exemple au niveau de l’éducation, des hôpitaux ou encore de la police) incombent aux cantons, qui jouissent ainsi d’une ample autonomie.
Ici le lien pour le texte intégral

 

L'institut du Fédéralisme, Université de Fribourg, nous explique le fédéralisme plus en détail

... Il s’agit tout d’abord d’une maxime d’organisation, aux termes de laquelle une communauté politique ou une organisation est subdivisée en collectivités, ces dernières acquérant (ou conservant) une autonomie substantielle et participant au processus de formation de la volonté de la communauté ou de l’organisation globale...
Et ici le lien pour le texte intégral

Subsidiarité 

larousse.fr tout à fait brièvement: Principe de subsidiarité, en droit administratif, principe de délégation verticales des pouvoirs, notamment dans les fédérations.

Dictionnaire historique de la Suisse:

Le principe de subsidiarité commande que la collectivité du niveau supérieur ne se saisisse d'une tâche que si la collectivité du niveau inférieur n'est pas en mesure de s'en acquitter de manière suffisante.

Ici l'article intégral du dictionnaire historique de la Suisse

                    

 Historisches lexikon der schweiz                 

En Suisse, on vénère le compromis 

         RTS.ch - l'Agence: En Suisse, afin d'éviter l'alternance qui nuit tant aux autres pays, grâce à un gouvernement représentant toutes les sensibilités, on vénère le compromis. Explications.                   
Retrouvez toutes les vidéos de l'Agence sur:  www.rts.ch   

 

La démocratie directe, fondement de la démocratie suisse

 

Un article du Jonathan Fowler du 18 mai 2014, paru sur AFP

 
Afp

La démocratie directe "est un instrument politique qui à l'origine était conçu quelque part pour donner un moyen de défense aux minorités", estime Tobias Schnebli, un élu d'extrême gauche de la ville de Genève.

 

Ici le lien directe sur l'article intégrale  

 
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau